ad libitum

"ad libitum" est une expression que l'on voit parfois sur des partitions (parfois noté : ad lib.) et qui signifie "librement"...

Ici sont collectés les recherches des élèves curieux au gré de leurs envies...






Un violon sans voix

Voilà une surprenante et belle histoire que j'ai découvert cette semaine (Priscilla)

Fritz Kreisler (1875-1962), un violoniste de renommé mondiale, gagna beaucoup d'argent grâce à ses concerts et à ses compositions. Ce musicien brillant était également connu pour sa grande bonté et son immense générosité.

Un jour, Kreisler découvrit un superbe violon, mais il ne put l'acheter, car il avait distribué presque tout son argent. Après avoir économisé sou par sou la somme nécessaire, il courut chez le vendeur, heureux de pouvoir enfin se procurer ce merveilleux instrument. À son grand désarroi, il apprit que le violon avait été vendu à un collectionneur.

Déterminé à ne pas abandonner, Kreisler se rendit chez le collectionneur et lui offrit de lui acheter le violon. L'homme refusa en disant qu'il ne pouvait se défaire d'une telle merveille. Déçu, Kreisler allait partir quand il eut une idée. « Est-ce que je pourrais jouer de cet instrument une dernière fois avant qu'il ne soit réduit au silence ? » Le propriétaire lui en donna la permission.

Kreisler se mit alors à remplir la pièce d'une musique si touchante que le propriétaire en fut remué. Prenant la parole, il dit : « Je n'ai pas le droit de garder cela pour moi. M. Kreisler, il vous appartient. Prenez-le et faites-le chanter partout dans le monde. »

Un violon qui voulait grandir

Le violon et le Démon - de Emmanuel Trédez
Il  était une fois un petit  garçon  qui s'appelait Enzo.
Son violon s'appelait Titouche.
Titouche ne voulait pas se séparer de Enzo, qui  grandissait,  et appela le démon pour le faire grandir lui aussi et devenir un violon entier .Le démon accepta à condition que le violon lui donne son âme…
J'ai bien aimé l'histoire et le passage où Enzo et Lisa ont joué ensemble au concert. Heureusement que ça se termine bien !
 
Salomé  - 7 ans 1/2

Un livre poignant

Les Sanglots longs des Violons (Oskar Jeunesse, 2007) est un roman qui traite de la vie des personnes juives durant l'époque de la Seconde Guerre Mondiale. C'est l'histoire de Violette Jacquet-Silberstein, une fillette née en Roumanie et qui à trois ans, arrive en France avec sa famille qui s'installe au Havre. Là, elle apprend le violon.

En 1943, alors qu'elle a 17 ans, elle est déportée avec les siens à Auschwitz parce qu'elle est juive. Dans le camp, elle est séparée de ses parents. Elle ne les reverra jamais. Violette intègre l'orchestre du camp, censé jouer pour les SS et à certaines occasions pour les internés. Son violon lui sauve la vie car malgré toutes les épreuves qu'elle doit subir, Violette survivra à la déportation. Ce livre exceptionnel démontre que la musique apporte beaucoup, elle peut même sauver des vies. L'histoire est très émouvante. En peu de pages, le livre nous parle d'une juive dans un camp de concentration dont l'instrument (le violon ) a sauvé la vie.

Aujourd'hui, Violette est encore en vie. Son témoignage est poignant. Il est avant tout historique, mais sans la musique, il n'aurait sans doute jamais existé.


Etienne (11 ans)
commentaire de la maman : "'il a adoré ce livre, il en était très secoué lorsqu'il l'a refermé"

RODE, incontournable compositeur de Caprices et Concertos pour violon

Le compositeur  et violoniste français Jacques -Pierre -Joseph RODE, connu sous le nom de Pierre RODE, est né à Bordeaux le 16 février 1774 et mort au château de Bourbon , près de Damazan, le 25 novembre 1830 .

Musicien précoce, Rode était déjà un violoniste remarqué alors qu'il n'avait que 12 ans. En 1787, il gagna Paris, où il devint élève de Fauvel, puis de Viotti, qui le fit débuter en public au théâtre de Monsieur, dès 1790. Il sillonna l'Europe pour dévoiler son art et ne revint à Paris qu'en 1799, où il devint soliste à l'Opéra et fut nommé professeur au Conservatoire, récemment créé. En 1800, il fut nommé violon- solo de la musique du Premier Consul. En 1803, il publia, en collaboration avec Baillot et Kreutzer la Méthode de violon du Conservatoire et partit avec Boïeldieu pour la Russie. Entre 1804 et 1809, il vécut à Saint-Pétersbourg, où il fut violoniste du tsar. En 1811, il quitta de nouveau Paris pour Vienne, où il créa la Sonate pour violon n° 10 en sol majeur que Beethoven avait expressément écrite pour lui. En 1813, il se fixa à Berlin, et y publia ses 24 caprices, études pour le violon. Il quitta Berlin en 1819. En 1828, sa santé déclina rapidement après un dernier concert gâché par une paralysie naissante, faisant oublier l'élégance, l'expressivité et la vivacité qui avaient caractérisé son jeu.

Bien qu'il ait écrit de nombreuses pièces pour violon, ainsi que 13 concerti, ses œuvres ne sont pratiquement jamais jouées, contrairement à celles de Niccolò Paganini. Ses Caprices ne constituent plus que des exercices d'apprentissage ou des morceaux de concours. Toutefois, sa contribution à l'art du violon romantique demeure importante, notamment pour avoir formé Joseph Böhm (1795-1876) qui fut lui-même professeur du fameux violoniste Joseph Joachim (1831-1907).

(Rébecca 15 ans )

LES ARBRES A VIOLON (compte-rendu d'une lecture intéressante) 

Deux essences sont utilisées pour la fabrication du violon :

  • l'épicéa pour la table d'harmonie ; il s'agit de pin ou de sapin ;les meilleurs provenant du Tyrol,de l'Italie du Nord ou de Suisse.
  • l'érable pour le fond, les éclisses et le manche

Tirés d'arbres au moins centenaires le bois est abattu en hiver lorsque la sève ne circule plus.
Un long séchage naturel - une dizaine d'année au moins- est nécessaire.
Les arbres des régions montagneuses sont les plus recherchés.

Leur lente croissance permet une densité régulière des fibres, longues et peu nouées.
L'érable est bon pour renvoyer le son car la propagation de ses ondes est moins rapide que par le sapin. Pour juger de sa qualité on le place entre trois doigts et on le frappe à petits coups, ce qui produit déjà une note.

On a bien essayé de fabriquer des violons en écaille, faïence, ivoire , acier et autre plastique….autant faire vibrer une casserole.

Autres bois utilisés :

  • touche et sillets : ébène
  • chevilles : palissandre, buis ou ébène
  • archet : bois de pernambouc ; il s'agit d'un bois rouge  sud - américain également appelé  Pau Brasil ;il est à la fois très dense et résistant

Ce texte a été fait d'après un livre emprunté à la bibliothèque municipale (qu'il faut absolument fréquenter ainsi que la discothèque !) dont voici les références :
"Le violon, âme de l'orchestre", Marie-Christine Torti (éditions Casterman, 1992)

(Cécile 11 ans)

Le PERNAMBOUC, le bois de l'archet en danger


LES ARCHETIERS PLEURENT LE PERNAMBOUC

La presse nationale a souligné cet été, la situation dramatique du pernambouc qui vient d'être classé espèce protégée.

Mais rappelons l'histoire du Pernambouc, ses caractéristiques et les mesures récentes prises pour le sauvegarder

1)                Dates clés
Les Portugais découvrent vers 1500  les propriétés chimiques de cet arbre poussant au Brésil et notamment pour la fabrication de teintures. Aussi des quantités importantes furent exportées en Europe jusqu'au milieu du 19ème Siècle.
Mais pour nous violonistes, c'est vers 1760 que les archetiers français TOURTE repèrent les propriétés physiques du Pernambouc

    2)  Caractéristiques du Pernambouc
  •   densité exceptionnelle (deux fois celle du chêne)
  •   élasticité rare
  •   résistance à la courbure
  •   capacité vibratoire extrême

Le résultat fut un archet offrant simultanément rapidité aux instrumentistes et puissance au son

    3)    Situation actuelle
L'exploitation sauvage du Pernambouc a abouti à en faire un matériau rare .Aujourd'hui moins de 10% des archets fabriqués utilisent cette espèce..
Aussi l'avenir de cette dernière est sombre mais des mesures viennent d'être prises pour tenter d'inverser cette tendance qui attriste les archetiers et les violonistes

4)                Mesures de sauvegarde
Elles sont au nombre de deux
  •   instauration d'un prélèvement financier sur le Chiffre d'Affaires des archetiers
  •   classement du Pernambouc comme espèce protégée par une Convention internationale

Par ailleurs depuis près de 150 ans on cherche un substitut au Pernambouc, mais a priori on n'est pas prêt de trouver le matériau miracle.

Alors on peut espérer que les mesures prises permettront un reboisement rapide.

(Cécile 11 ans)




en savoir plus sur le Pernambouc
en savoir plus sur le Pernambouc


Cliquer Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS pour vous abonner au flux RSS du site. Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSMise à jour : dimanche 1 juin 2014.